Le Laboratoire de Biologie et Pathologie Végétales (LBPV) développe des recherches sur les interactions plante – plante, avec pour modèle l’interaction parasitaire entre la plante parasite, Orobanche, et des plantes d’intérêt économique (colza, tournesol) ou scientifique (Arabidopsis thaliana). Ces travaux exploitent notamment les ressources génétiques (génotypes de P. ramosa), génomiques (génome d’O. cumana) et transcriptomiques (O. cumana et P. ramosa) produites par l’Unité.

HaustoriumLes recherche développées visent :

  • à analyser les mécanismes de reconnaissance hôte-parasite et de spécificité d’hôtes.

    • Etude des signaux allélopathiques (strigolactones, cytokinines, glucosinolates...) de la rhizosphère contrôlant le développement pré-parasitaire de l’orobanche (germination et formation de l’haustorium) et des voies de signalisation induites chez l’Orobanche.

    • Etude de l’implication du microbiote rhizosphérique dans la production ou la modification de ces signaux rhizosphériques.

  • à accompagner les filières colza et tournesol pour le développement et l’évaluation de nouvelles méthodes de lutte contre l’orobanche (recherches semi-finalisées).